contagieux


contagieux

contagieux, ieuse [ kɔ̃taʒjø, jøz ] adj.
• v. 1300; lat. contagiosus
1Qui se communique par contagion ( contage). La rougeole est contagieuse. transmissible. Propagation d'une maladie contagieuse. épidémie. « Les maladies seules sont contagieuses, et rien d'exquis ne se propage par contact » (A. Gide). Par ext. Virus contagieux.
2(Personnes) Qui ayant une maladie, peut la communiquer. Cet homme est contagieux. Subst. Un contagieux.
3Fig. Qui se communique facilement. « La trahison n'est pas contagieuse, mais le martyre est épidémique » (Maurois). Rire contagieux. communicatif.
⊗ CONTR. Incommunicable, intransmissible.

contagieux, contagieuse adjectif (bas latin contagiosus) Qui se communique, se transmet par contagion. Qui produit la contagion. Qui se transmet facilement d'une personne à une autre ; communicatif : Rire contagieux.contagieux, contagieuse (citations) adjectif (bas latin contagiosus) Paul Claudel Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955 Il y a des gens qui ne sont point persuasifs mais contagieux. Journal Gallimardcontagieux, contagieuse (expressions) adjectif (bas latin contagiosus) Maladie légalement réputée contagieuse (M.L.R.C.), épizootie économiquement grave, parfois transmissible à l'homme, donnant lieu à déclaration obligatoire et à l'application de mesures de police sanitaire (rage, peste bovine, brucellose, fièvre aphteuse, peste aviaire, myxomatose, etc.). ● contagieux, contagieuse (synonymes) adjectif (bas latin contagiosus) Qui se communique, se transmet par contagion.
Synonymes :
- épidémique
Qui se transmet facilement d'une personne à une autre ; communicatif
Synonymes :
contagieux, contagieuse adjectif et nom Se dit d'un individu atteint d'une maladie contagieuse dans la période pendant laquelle il peut la transmettre.

contagieux, euse
adj. et n.
d1./d Transmissible par l'intermédiaire d'une personne, d'un objet véhiculant l'agent contaminant. Maladie contagieuse.
|| Qui communique la contagion, qui la favorise. Un malade contagieux.
Subst. Sujet atteint d'une maladie contagieuse.
d2./d Fig. Qui se communique facilement. Un fou rire contagieux.

⇒CONTAGIEUX, EUSE, adj.
A.— MÉDECINE
1. [En parlant d'une maladie ou de ce qui la provoque]
a) Qui se communique par contagion. Une maladie contagieuse :
1. Faut-il que, lorsqu'un malade sera atteint d'une affection microbienne contagieuse, il ne soit plus considéré comme un homme, mais qu'on ne voie en lui que le porteur de microbes?
R. BIOT, Politique de la santé publ., 1933, p. 31.
SYNT. Infection contagieuse; être atteint d'une maladie contagieuse, être exempt de maladies contagieuses; déclaration, dépistage, législation, liste des maladies contagieuses; une dysenterie contagieuse.
b) Qui favorise, transmet la maladie. Agent, air, germe, virus contagieux :
2. Il paraît que le brick suédois dont vous me parliez est menacé d'un mal épidémique, et... je n'ose le dire sans une mortelle crainte, on suppose qu'il peut communiquer avec votre vaisseau. Le capitaine du port a dit au révérend père que, d'après la disposition du temps, vous étiez sous le vent de ce fatal navire, et que les miasmes contagieux pouvaient se répandre sur votre bord.
LATOUCHE, L'HÉRITIER, Dernières lettres de deux amans de Barcelone, 1821, p. 14.
2. P. méton. [En parlant d'une pers.] Qui est atteint d'une maladie contagieuse. Un malade contagieux.
Emploi subst. Hôpital, service des contagieux. Ma mère était allée donner ses soins aux contagieux dans un hôpital de l'arrière aussi dangereux dans son genre que le plus exposé des fronts (GIDE, Geneviève, 1936, p. 1408).
SYNT. Soigner, visiter des contagieux; éviction, isolement des contagieux.
B.— Au fig. Qui se transmet par la fréquentation intense, par la force d'entraînement de l'exemple. Un caractère, un effet, un pouvoir contagieux. Synon. communicable.
1. [Le déterminé désigne ce qui est transmis]
a) [En parlant d'entités humaines abstraites]
SYNT. a) L'amour, l'attendrissement, le bonheur, le désir, la volupté contagieux(se); le désespoir, le malheur, la tristesse contagieux(se). b) La bienveillance, la noblesse d'âme, le respect, la vertu contagieux(se); l'immoralité, l'impureté, le mensonge contagieux(se). c) Le génie, une idéologie, l'imagination, la vérité contagieux(se); l'anarchie, l'arbitraire, le nihilisme contagieux(se).
P. méton. Des formules, des images contagieuses, un livre contagieux :
3. Elle [Rosalie] ne doutait pas de la sincérité de cette poësie : Albert avait pris plaisir à raconter le début de sa passion en cachant sans doute les noms, peut-être aussi les lieux (...). En lisant ces pages contagieuses pour elle, elle s'était dit ce mot solennel : J'aime!
BALZAC, Albert Savarus, 1842, p. 70.
b) [En parlant d'un comportement phys.] Qui se communique d'une personne à l'autre par imitation. Synon. communicatif :
4. ... le rire et l'applaudissement sont contagieux; un spectateur euphorique peut de proche en proche dégeler une salle. C'est pourquoi l'acteur Coquelin fixait du regard un seul spectateur jusqu'à ce qu'il l'eût déridé. C'est pourquoi le chansonnier interpelle l'auditeur.
Arts et litt. dans la société contemp., 1935, p. 8015.
SYNT. Un bâillement, des larmes, des regards, un rire contagieux(se); la toux, l'accent, les tics sont contagieux (cf. LAL. 1968).
[En parlant de manifestations collectives] Le contagieux délire (cf. ZOLA, Lourdes, 1894, p. 113).
2. [Le déterminé est l'agent, gén. hum., de la contagion] Qui est capable d'exercer une réelle influence, bonne ou mauvaise. Un grand homme est contagieux. Être contagieux(se) pour qqn (cf. O. FEUILLET, Honneur d'artiste, 1890, p. 277). Avoir qqc. de contagieux (cf. A. ARNOUX, Rêverie d'un policier amateur, 1945, p. 169).
SYNT. Une créature, un être, un fou, un idiot, un individu, un poète contagieux.
P. métaph. Un grand homme est contagieux. Ses victimes se groupent. Son école est un hôpital qui ne m'intéresse pas (COCTEAU, Poésie critique 1, 1959, p. 81).
P. anal., littér. Les flots, la majesté de la nuit contagieux(se) :
5. ... le silence là vraiment s'atteste! il règne, il est impérieux, il est contagieux; et le moins raffiné des passants s'en imprègne comme d'encens dans un endroit religieux.
RODENBACH, Le Règne du silence, 1891, p. 86.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1300 maladie ... contagieuse (MACÉ, Bible, B.N. 401, f° 34a ds GDF. Compl.); 1539 personne contagieuse (Anc. poés. franç., IV, 269 ds HUG.); 1665 fig. (LA ROCHEFOUCAULD, Réflexions ou sentences et maximes morales, éd. Ad. Regnier, t. 1, p. 122 : Rien n'est si contagieux que l'exemple). Empr. au b. lat. contagiosus « contagieux ». Fréq. abs. littér. :323. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 498, b) 325; XXe s. : a) 487, b) 480.
DÉR. Contagieusement, adv., au fig., peu usité. De manière contagieuse. Chaque fois que la conscience de la mort fait craquer les assurances de la joie (...) les croyances magiques naissent pour faire contrepoids à la dérégulation et à la panique, qui se communiqueraient contagieusement, si la société ou les individus donnaient libre cours à l'émotion (J. VUILLEMIN, Essai sur la signif. de la mort, 1949, p. 222). Pourquoi les femmes fauchent contagieusement au ras de l'oreille, tant de chevelures jusqu'alors choyées, ondulées, parfumées (COLETTE, Paysage et portraits, 1954, p. 67). 1res attest. XVIe s. (LA BODERIE, De l'Honn. Am., p. 349 ds HUG.) — début XVIIe s. Brantôme, ibid.; à nouv. au XXe s. 1952 (A. ARNOUX, Les Crimes innocents, p. 209); de contagieux, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 1.

contagieux, euse [kɔ̃taʒjø, øz] adj.
ÉTYM. V. 1300; lat. contagiosus, de contagio. → Contagion.
1 Qui se communique par contagion ( Contage). || Maladie, fièvre contagieuse. Transmissible. || La rougeole, la scarlatine, la varicelle sont contagieuses. || Propagation d'une maladie contagieuse, épidémique.
1 Il y a des folies qui se prennent comme les maladies contagieuses.
La Rochefoucauld, Maximes, 300.
2 Les maladies seules sont contagieuses, et rien d'exquis ne se propage par contact.
Gide, Prétextes, p. 128.
De la contagion. || Caractère contagieux d'une maladie. Contagiosité.
2 (1539). Qui favorise la contagion, qui est agent de contagion. || Miasmes contagieux ( Malsain, pestilentiel). || Air contagieux. || Cet homme est contagieux.
3 Ici la terre ne porte pour fruit que du poison; les hommes, contagieux, ne se parlent que pour se communiquer un venin mortel.
Fénelon, Télémaque, in Littré.
N. || Un contagieux, une contagieuse : un (une) malade atteint(e) d'une maladie contagieuse. || Isoler, mettre en quarantaine les contagieux.
3 (1665). Qui se communique facilement d'une personne à une autre. || Une erreur, une illusion contagieuse. || Exemple, vice contagieux. || Rire, enthousiasme contagieux. Communicatif. || Exaltation contagieuse. || Dévouement contagieux.
4 L'air de cour est contagieux : il se prend à V. (à Versailles), comme l'accent normand à Rouen ou à Falaise (…)
La Bruyère, les Caractères, VIII, 14.
5 (…) quand on a le cœur libre, la passion qui s'adresse à nous a toujours quelque chose de contagieux.
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, VI, lettre II.
6 La trahison n'est pas contagieuse, mais le martyre est épidémique.
A. Maurois, les Discours du Dr O'Grady, IV, p. 42.
Par ext. || Une personne contagieuse, qui exerce une influence sur les autres.
CONTR. Incommunicable, intransmissible.
DÉR. Contagieusement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • contagieux — contagieux, euse (kon ta ji eû, eû z ) adj. 1°   Au sens passif, transmissible par contact ou par une communication qui ressemble au contact. Des vices contagieux. Une erreur contagieuse. Le rire est contagieux. •   Le voisinage de l imagination… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • contagieux — CONTAGIEUX, EUSE. adj. Qui se prend et se communique par contagion. Une fièvre contagieuse. Un mal contagieux. La peste est une maladie contagieuse. [b]f♛/b] On le dit aussi figurément Du vice, de l erreur, de la rébellion, de l hérésie, et de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • contagieux — Contagieux, [contagi]euse. adj. Qui se prend & se communique par contagion. Une fiévre contagieuse. la petite verole, &c. est un mal contagieux, une maladie contagieuse. On le dit aussi fig. Du vice, de l erreur, de la rebellion, de l heresie, &… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • contagieux — Contagieux, Contagiosus. Fievre contagieuse, et qui se prend de l un à l autre, Febris contagiosa, Celsus …   Thresor de la langue françoyse

  • CONTAGIEUX — EUSE. adj. Qui se prend et se communique par contagion. Une fièvre contagieuse. Un mal contagieux. La peste est une maladie contagieuse.   Il signifie aussi, Qui sert à la contagion, qui la favorise. Principe contagieux. Air contagieux.   Il se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Contagieux — Contagion La contagion est le fait de transmettre une maladie de façon directe ou indirecte. La contagiosité étant le potentiel de transmission d une maladie d’individu à individu. Voir aussi Épidémiologie, écoépidémiologie, Médecine préventive,… …   Wikipédia en Français

  • contagieux — adj. k s atrape <qui s attrape> (Cordon, Albanais.001), k sè ramasse <qui se ramasse> (001) ; kontajyeû, za, e (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • CONTAGIEUX, EUSE — adj. Qui se prend et se communique par contagion. Une fièvre contagieuse. Un mal contagieux. La peste est une maladie contagieuse. Il signifie aussi Qui favorise la contagion. Principe contagieux. Air contagieux. Il se dit figurément de Toutes… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • non-contagieux — (non kon ta ji eû) adj. Terme de médecine. Celui qui est affecté d une maladie ne se communiquant pas par contagion. •   Les fiévreux, les blessés, les contagieux, les non contagieux, les fous susceptibles de traitement, les femmes et les filles… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Ecthyma contagieux — ● Ecthyma contagieux maladie infectieuse, contagieuse, due à un ultravirus, affectant particulièrement les agneaux et les chevreaux et caractérisée par une éruption de vésicules qui, lorsqu elles se localisent dans la bouche, empêchent l animal… …   Encyclopédie Universelle